Catégories
Informations

L'Université d'Oxford prend la décision «historique» de se départir des combustibles fossiles

L'Université d'Oxford a annoncé son intention de se départir de son portefeuille d'investissement de l'industrie des combustibles fossiles.

En plus de céder sa dotation aux sociétés de combustibles fossiles, l'université a également demandé à Oxford University Endowment Management (OUem) de s'engager avec les gestionnaires de fonds et de demander des preuves de plans d'affaires nets zéro carbone.

La nouvelle décision a été convenue entre les parties prenantes, notamment l'Union des étudiants, d'autres organisations dirigées par des étudiants, des chercheurs universitaires et OUem, qui gèrent des investissements de plus de 3 milliards de livres sterling.

Dans une annonce, l'université affirme que depuis 2007, les investissements dans le secteur de l'énergie ont diminué, passant d'environ 8,5% de la dotation à 2,6% – cela comprend les énergies renouvelables et seulement 0,6% de la dotation est désormais dans les entreprises de combustibles fossiles.

Le professeur Louise Richardson, vice-chancelière de l'Université d'Oxford, a déclaré: «Oxford est un pionnier mondial dans de nombreux domaines de la recherche et de la science de l'environnement, de l'économie climatique à la biodiversité, à l'utilisation d'énergie et à la modélisation du changement climatique.

«Associée à nos forces de recherche, notre nouvelle approche renforcera notre position de leader mondial dans la réduction des émissions de carbone et la lutte contre le changement climatique avant qu'il ne soit trop tard.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *