Catégories
Informations

Du codage à la narration (partie 1)

J'ai commencé mon parcours professionnel en tant que programmeur logiciel chez Schneider Electric. Non attends. Pardonnez-moi, mais je pense que je devrais rembobiner un peu plus. Je suis entré dans le domaine de la technologie parce que j'aimais la résolution de problèmes. Qu'il s'agisse de trouver le rayon de la base d'un cône ou de calculer le temps qu'une roue mettrait pour parcourir une certaine distance – tout se résumait à la résolution de problèmes. Ainsi, les ordinateurs sont devenus une partie inévitable de mon parcours professionnel. J'ai découvert et apprécié énormément la résolution et l'écriture d'algorithmes. Le travail d'un développeur de logiciels est varié, et cela signifie trouver des solutions à de petits problèmes comme «le bouton ne fonctionne pas» pour concevoir des modèles d'objets. Lorsque j'ai été embauché dans l'équipe R&D de Schneider, j'étais convaincu d'avoir trouvé le travail parfait.
C'est une notion courante que pour débuter dans la technologie, il faut être développeur. Personne ne nous a parlé du travail des chefs de produit ou de programme lorsque nous étions au lycée. Il n'y avait pas non plus de publicités flashy montrant l'importance de ces rôles. Il faut un village pour construire un produit et les programmeurs les plus ignorants comme moi n'ont découvert ces rôles que lorsque nous avons appris les cycles de vie des logiciels et lorsque nous avons commencé à travailler.

Bien que j'aie vraiment aimé travailler en tant que programmeur, c'était révélateur en tant que nouveau diplômé de voir comment une équipe fonctionne. En ce qui concerne un diplômé, une équipe est composée de camarades de classe. Ce n'est qu'après avoir travaillé dans une équipe logicielle multisite à part entière que j'ai découvert ce qu'est une structure d'équipe.

Plus je travaillais avec mes coéquipiers, plus je découvrais ces rôles et leurs fonctions. J'avais toujours eu hâte de travailler avec les clients et de trouver une bonne solution technique à leurs problèmes. J'ai eu la chance de pouvoir profiter de nombreuses opportunités face aux clients, même si je suis un développeur qui n'a généralement pas à gérer les clients face à face souvent. Après avoir travaillé pendant environ 5 ans en tant que développeur, j'étais convaincu que je voulais un rôle plus orienté client. J’étais également motivée par l’une des valeurs fondamentales de Schneider – qui est d’être le client d’abord.

Pour découvrir ce que j'ai fait ensuite, rendez-vous dans la deuxième partie du blog! https://blog.se.com/?p=68345

La publication Du codage à la narration (partie 1) est apparue en premier sur le blog de Schneider Electric.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *