Catégories
Informations

«Covid-19 pourrait générer chaque jour 1 000 tonnes supplémentaires de déchets médicaux dans les villes asiatiques»

Le coronavirus pourrait inonder les rues de cinq grandes villes d'Asie du Sud avec plus de 1 000 tonnes supplémentaires de déchets médicaux.

C’est selon un récent rapport de la Banque asiatique de développement (BAD) qui a compilé une liste de recommandations pour permettre aux gouvernements de répondre aux défis sans précédent de l’épidémie de coronavirus.

Il note que les villes devraient reprogrammer la fréquence de collecte des déchets solides municipaux en fonction de la disponibilité réduite de la main-d'œuvre et réaffecter les actifs disponibles pour la gestion des déchets médicaux infectieux.

Le rapport suggère également d'éviter les activités de recyclage pour éviter tout contact humain avec tout déchet domestique et médical potentiellement infectieux – tous les déchets municipaux doivent être traités comme non recyclables et éliminés par incinération ou mise en décharge sanitaire.

Pour cette raison, les décharges avec collecte informelle des déchets nécessiteront une gestion et une sécurité accrues.

Sur la base de l'expérience de la province chinoise du Hubei, qui a vu une augmentation de 600% de 40 tonnes par jour à 240 tonnes pendant l'épidémie, la BAD a estimé que Manille, Jakarta, Bangkok, Kuala Lumpur et Ha Noi pourraient faire face à un total de 1 016 tonnes de déchets médicaux en plus par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *